Agenda

Agenda

milieux naturels

milieux naturels

Agriculture

Agriculture

Coups de coeur

Coups de coeur

Alimentation

Alimentation

paysans d'ici

paysans d'ici

Culture et société

Culture et société

éditos

éditos

Initiatives

Initiatives

Prospectives

Prospectives

A la ferme, ils offrent à tous un séjour hors du temps

par | 15 Juin 2023

En Touraine, La Ferme du Catichon, labellisée Accueil Paysan, reçoit, à la journée ou en séjour, des personnes de tous horizons : adultes en situation de handicap, retraités, enfants de l’Aide sociale à l’enfance… Une petite pause pour sortir du quotidien et se relier à la terre.

C’est un petit havre de paix. Le chant du coq accompagne celui des oiseaux. Les moutons paissent tranquillement dans le pré. Le chien accueille le visiteur calmement. Située au milieu des champs, dans un endroit reculé en Touraine, La Ferme du Catichon, labellisée Accueil Paysan, propose de l’accueil social et pédagogique depuis 2020.

Elle reçoit, en vacances ou à la journée, des personnes en situation de handicap, fragilisées psychologiquement, des retraités, des enfants, de l’aide sociale à l’enfance, d’instituts médicoéducatifs … « Toute personne qui peut en retirer un bénéfice de bien-être », résume Catherine Gomont, membre de la collégiale de l’association.

A l’origine du projet, Christian Gaimon, désormais salarié à temps complet : « J’ai été paysan dans l’élevage de porcs, puis je suis passé du côté de l’animation, en travaillant notamment avec des personnes avec des troubles autistiques. J’ai voulu réunir ces deux versants de ma vie professionnelle », souligne-t-il. Aidé par son réseau professionnel et les propriétaires de la fermette – « des agriculteurs basés à Perrusson, très attachés au lieu et très impliqués » dans le projet – il s’est lancé dans l’aventure en 2019, avec la création d’une association et le soutien de bénévoles.

Donner de la nourriture aux animaux fait partie des activités proposées à la ferme. Crédit Toinon Debenne – GA presse

« C’est la vie tranquille !»

Les soins et la relation avec les animaux permettent aux personnes accueilies de mobiliser le cognitif et les affects. Crédit Toinon Debenne – GA presse

Ce matin-là, un petit groupe d’hommes arrive d’un foyer des alentours. Tous les quinze jours, ils viennent pendant une heure trente participer à la vie quotidienne du lieu. Cette fois-ci, ce ne sera ni jardinage, ni bricolage, ni atelier cuisine, mais nourrissage des animaux.
L’ancien paysan les accompagne et les guide dans leurs gestes : « Tu leur laisses la paille comme ça, ils vont se débrouiller », explique-t-il, devant la cage à lapin. Pendant que certains changent les ânes de pré, d’autres s’occupent des poules, les observent aussi. « Cet endroit répond à un vrai besoin », souligne l’animatrice qui les accompagne.
« On s’est rendu compte que beaucoup retrouvent un vécu passé, en venant ici : des souvenirs, de choses auxquelles ils sont attachés, qu’ils viennent du milieu rural ou pas. Venir ici, c’est se relier à la terre, à la vie, à travers les animaux, le lieu, le rythme. C’est la vie tranquille, la vie paisible », illustre Catherine Gomont, alors qu’une poule entourée de ses poussins déambule dans la cour.
Bernard, retraité, se joint au groupe. Lui arrive à la fin de sa semaine de vacances à la ferme : 

« Je viens pour la deuxième fois ici. On est bien là. Il fait beau. On donne à manger aux bêtes, on va chercher du grain, du fromage, du lait. On rencontre d’autres personnes. Ça me change. » Sur les visages, on lit la joie d’être ici, un peu hors du temps, entourés par des animaux que l’on peut caresser.
Loin de vivre en vase clos, La Ferme du Catichon s’ouvre aussi sur l’extérieur. Elle participe à la vie du territoire, à travers des partenariats locaux, « notamment autour de valeurs environnementales et de la culture », explique Catherine Gomont. Une manière aussi de dynamiser le milieu rural.

Un accueil sans discrimination

A lire aussi : Le tourisme à la ferme, une manière de dynamiser les campagnes

E

On est dans l’accueil. A aucun moment, il n’y a une boîte à clé avec un simple “bonjour-au revoir” »tient à préciser Charlène Cornet, animatrice en Centre – Val de Loire d’Accueil Paysan. Depuis plus de trente ans, l’association promeut le dialogue avec les paysans, la préservation de l’environnement et le maintien de l’activité agricole, à travers l’accueil touristique à la ferme : « On plaide pour des petites structures, des petites fermes avec des activités multiples. La plupart du temps, l’agritourisme représentent 50 % des revenus dans les fermes labellisées. » Pour l’association, c’est aussi une manière de dynamiser les territoires ruraux et de développer les services de proximité. Le label est d’ailleurs désormais ouvert aux acteurs ruraux qui vivent sur une ferme mais n’en tirent pas de revenus. L’accueil social se développe également (lire ci-dessus). Signe de l’intérêt croissant pour l’agritourisme, le nombre d’adhérents dans la région est passé de 37 en 2021 à 53 en 2023.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Un autre tourisme s’impose

Devenu peu à peu une industrie à part entière,...

Un modèle de résidence de tourisme qui est tout sauf vertueux

La ficelle est un peu grosse. Le groupe Pierre...